Archives de catégorie : Compte rendu de livre

Annette Wieviorka : 1945. La découverte

Annette Wieviorka, 1945. La découverte, Paris, Points Seuil, 2016, 281 p. (1ere éd. Seuil, 2015)

Compte rendu par Florence Vychytil-Baudoux (EHESS / CEFRES)

 

Avec 1945. La découverte, Annette Wieviorka, historienne spécialiste de la Shoah, embarque le lecteur dans la jeep de Meyer Levin et d’Eric Schwab pour un périple à travers l’Allemagne d’avril à mai 1945, à la suite de l’armée américaine. Continuer la lecture de Annette Wieviorka : 1945. La découverte

J. Bouveresse : Le mythe moderne du progrès

Le mythe moderne du progrès, décortiqué et démonté par le philosophe Jacques Bouveresse à partir des critiques de Karl Kraus, Robert Musil, George Orwell, Ludwig Wittgenstein et Georg Henrik von Wright,  Marseille, Agone, « Cent mille signes », 2017, 110 p.

Compte rendu par Petr Horák

Le petit livre publié sous ce titre par la Maison d’édition marseillaise Agone dans la série « Cent mille signes » fait apparaître une nouvelle critique émise par le philosophe Jacques Bouveresse à l’encontre des mythes de notre monde contemporain. Continuer la lecture de J. Bouveresse : Le mythe moderne du progrès

M. Leibovici et A.-M. Roviello : Le pervertissement totalitaire

Martine Leibovici, Anne-Marie Roviello, Le pervertissement totalitaire. La banalité du mal selon Hannah Arendt. Paris, Kimé, 2017, 351 p.

Compte-rendu par Marion Munch

Le pervertissement totalitaire. La banalité du mal selon Hannah Arendt, co-écrit par les philosophes Martine Leibovici (Université Paris VII) et Anne-Marie Roviello (Université Libre de Bruxelles) et publié en 2017 aux éditions Kimé, porte sur Eichmann à Jérusalem, ouvrage de la philosophe allemande Hannah Arendt, et sur les débats que cet ouvrage a suscités dès sa publication en 1963. L’objectif proposé par les deux auteures est de restituer la pensée exacte de Hannah Arendt, dont certaines idées ont été mal comprises ou déformées, en reprenant les différents points d’Eichmann à Jérusalem qui ont été discutés, voire contestés. Continuer la lecture de M. Leibovici et A.-M. Roviello : Le pervertissement totalitaire

Mazouz Sarah : La République et ses autres

Mazouz Sarah, La République et ses autres. Politiques de l’altérité dans la France des années 2000, Lyon ENS Editions, 2017, 282 pages.

Compte rendu par Florence Vychytil-Baudoux (doctorante à l’EHESS associée au CEFRES)

Avec La République et ses autres, issue d’une thèse de doctorat en sociologie soutenue en 2010 à l’EHESS, Sarah Mazouz propose une lecture critique de l’universalisme républicain, dont elle montre qu’il est en réalité « particularisant » (p. 13) et participe de la production et de la banalisation « d’un discours racialisé de l’appar-tenance nationale » (p. 215).

 

Continuer la lecture de Mazouz Sarah : La République et ses autres

Shlomo Sand : La Fin de l’intellectuel français ?

Shlomo Sand, La Fin de l’intellectuel français ? De Zola à Houellebecq. Paris, La Découverte 2016, p. 275. Traduit de l’hébreu par Michel Bliss

Compte rendu par Petr Horák

 

 

 

 

 

 

 

Cet ultime livre de l’historien israélien, professeur à l’université de Tel Aviv, confirme sa renommée d’enfant terrible de l’historiographie contemporaine. Continuer la lecture de Shlomo Sand : La Fin de l’intellectuel français ?