Voltaire du Rhin au Danube. XVIIIe-XIXe siècles

Compte rendu par Claire Madl

Les 22 et 23 juin 2018 se sont déroulées à Paris les journées de la Société des études voltairiennes organisée par le Centre d’étude de la littérature et de la langue françaises des XVIIe et XVIIIe siècles (CELLF, Université Paris-Sorbonne), en collaboration avec le CEFRES et la Voltaire Foundation, et consacrée à la relation entretenue par Voltaire avec les pays allemands et habsbourgeois. Continuer la lecture de Voltaire du Rhin au Danube. XVIIIe-XIXe siècles

Annette Wieviorka : 1945. La découverte

Annette Wieviorka, 1945. La découverte, Paris, Points Seuil, 2016, 281 p. (1ere éd. Seuil, 2015)

Compte rendu par Florence Vychytil-Baudoux (EHESS / CEFRES)

 

Avec 1945. La découverte, Annette Wieviorka, historienne spécialiste de la Shoah, embarque le lecteur dans la jeep de Meyer Levin et d’Eric Schwab pour un périple à travers l’Allemagne d’avril à mai 1945, à la suite de l’armée américaine. Continuer la lecture de Annette Wieviorka : 1945. La découverte

Journée doctorale 2018 du GDR « Connaissance de l’Europe médiane »

Compte rendu par Florence Vychytil-Baudoux

Le vendredi 18 mai, le GDR « Connaissance de l’Europe médiane » organisait sa journée d’étude doctorale annuelle à l’Institut d’études slaves de Paris.

L’objectif était triple : favoriser le dialogue interdisciplinaire et la connaissance de l’Europe médiane, soutenir le développement d’une dynamique de réseau entre chercheurs travaillant sur cette aire, et offrir une visibilité accrue aux travaux des jeunes chercheurs. Continuer la lecture de Journée doctorale 2018 du GDR « Connaissance de l’Europe médiane »

J. Bouveresse : Le mythe moderne du progrès

Le mythe moderne du progrès, décortiqué et démonté par le philosophe Jacques Bouveresse à partir des critiques de Karl Kraus, Robert Musil, George Orwell, Ludwig Wittgenstein et Georg Henrik von Wright,  Marseille, Agone, « Cent mille signes », 2017, 110 p.

Compte rendu par Petr Horák

Le petit livre publié sous ce titre par la Maison d’édition marseillaise Agone dans la série « Cent mille signes » fait apparaître une nouvelle critique émise par le philosophe Jacques Bouveresse à l’encontre des mythes de notre monde contemporain. Continuer la lecture de J. Bouveresse : Le mythe moderne du progrès

International Relations and Decolonial Ethics

Conference report: ISA 2018 (International Studies Association 59th Annual Convention, San Francisco, California, USA)

by Thomas Mercier (Post-doc CEFRES & Charles University)

The International Studies Association (ISA) was founded in 1959. It was created by U.S. political scientists who were growing dissatisfied with the hegemonic position enjoyed by behaviourists within the American Political Science Association. Because the behaviourist approach naturally privileges methodological individualism and micro-scale analytics, it was deemed ill-fitted for the study of international affairs, balances of power between states or empires and macrostructural politics, as well as for understanding the specifics of war, diplomacy or foreign policy. Additionally, it was the intention of the founders of ISA to offer a more inclusive platform, less focused on American politics and more open to other methodologies and disciplines. But the creation of ISA also reflected a general trend in Western academia: the field of International Relations (IR), born in the UK just after WW1, was progressively affirming its independence from its mother disciplines — disciplines such as political science, social sciences or political theory. Continuer la lecture de International Relations and Decolonial Ethics

Voix de chercheurs, débats publics