La violence animale est-elle exemplaire au Moyen Age. Autour de la « Cigogne adultère » – J. Berlioz

 

Conférence de M. J. Berlioz 15.5.2015
Conférence de M. J. Berlioz 15.5.2015

A partir d’un riche corpus de textes et d’images, Jacques Berlioz (CNRS / EHESS, Paris) a montré comment les animaux étaient employés dans le discours « exemplaire » médiéval, et notamment dans les sermons. Après une présentation de la symbolique des représentations de la cigogne, le récit moral de la cigogne adultère, qui finit tuée par les siens, a permis à Jacques Berlioz d’observer les relations entre les récits exemplaires et les impératifs de régulation sociale. En particulier, les comportements violents des animaux y sont utilisés pour mettre en valeur les actes déviants (abandon d’enfants, adultère), jouant à la fois sur la capacité d’identification de l’auditeur / lecteur à l’animal et sur l’irréductibilité de l’animal par rapport à l’homme.