What is an archive in India and Europe ?

Compte rendu par Benedetta Zaccarello

Le 7 et 8 mars a eu lieu à l’IFP Pondichéry en Inde le workshop international « What is an archive in India and Europe ? ».

Organisé par Benedetta Zaccarello (CEFRES, UMIFRE 3138 CNRS/MEAE) et Kannan M. (IFP, UMIFRE 21, CNRS/MEAE), d’après une idée de Benedetta Zaccarello, le workshop a été une première collaboration active entre les deux UMIFRE de Prague et de Pondichéry. Le workshop a été un premier ‘brainstorming’ autour de la notion d’archive vue à partir des perspectives Indienne et Européenne et saisie depuis la perspective de disciplines et champs d’intérêt très différents. L’idée était de stimuler une réflexion théorique sur la base des expériences professionnelles différentes ayant trait aux archives, afin de comprendre comment cette notion change selon les contextes culturels et évolue dans le temps, notamment en conséquence du digital turn.

Plusieurs thématiques ont été abordées : après les remarques théoriques de Benedetta Zaccarello et Kannan M., Prof. Jayanta Sengupta, directeur du Victoria Memorial de Calcutta, a évoqué l’état actuel des actions menées par le gouvernement indien afin de harmoniser l’accès aux archives digitales des majeures institutions publiques du pays, alors que le Prof. Subbarayalu a rappelé l’histoire des principales formes d’archivages dans l’histoire de l’Inde du Sud. Peter Heehs et Richard Hartz ont évoqué l’histoire des Archives de la Sri Aurobindo Ashram de Pondichéry, marquée par la collaboration par moments difficile entre chercheurs indiens et occidentaux. Mr. Rengayaiyah Murugan (Madras Institut for Develpoment Studies), Dr. Roland Wittjie (Indian Institut for Technology, Madras) Dr. Chandramohan (Governamental Old Manuscripts Library) et Dr. G Sundar (Roja Muthaiah Research Library) ont présenté l’état des collections, les différents services aux lecteurs et les actions d’archivage en cours dans leurs institutions respectives. Pierre Triomphe de l’Institut National du Patrimoine de Paris a esquissé une comparaison entre les politiques régissant les archives en France et en Inde alors que plusieurs chercheurs de l’IFP Pondichérry ont présenté les collections (herbarium et pollens, photographies, manuscrits sur feuille de palme) hébergées par l’Institut et les actions de classement et digitalisation passées et présentes. Venkat Sreenivasan (The National Centre for Biological Sciences, Bangalore) a montré les modèles innovatifs de representation digitale des archives de son institution de recherche, tout en soulevant des questionnements méthodologiques au sujet de l’interopérabilité entre différentes archives digitales.

Le workshop a aussi accueilli plusieurs présentations au sujet d’archives orales, tels SPARROW, une archive qui collecte les voix des femmes en Inde depuis trente ans à Mumbai, le ‘Kabir Project’ qui recueille des chants dévotionnels en provenance de différentes traditions de l’Inde et du Pakistan, ou encore les archives de la Keystone Fundation qui ambitionnent à représenter la mémoire des populations tribales des forêts de la région du Nilgiris.

Le workshop inaugure une série de séminaires qui auront lieu entre Prague et l’Inde, chaque trois mois, et qui cibleront des sous-thématiques, telles la question de la relation entre archive et musée, la question coloniale liée aux archives, le digital turn dans le travail en archive ou les liens entre éducation et travail en archive.

La série d’événements sera clôturée par un colloque à Prague en 2020.



Citer ce billet
alandova (2019, 19 mars). What is an archive in India and Europe ? Forum Recherche du CEFRES. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mi8n